La Beauce Embauche donne le coup d’envoi à son « opération séduction »
20 mai 2015
Après avoir passé les derniers mois à élaborer son plan d’action, le comité La Beauce embauche donnait aujourd’hui le coup d’envoi de son « opération séduction », destinée à aider les entreprises beauceronnes dans leurs efforts de recrutement de main d’œuvre. 

Dès cette semaine, avec l’aide de ses partenaires régionaux, La Beauce embauche s’active de façon concrète sur le terrain pour dénicher des candidats  désireux de venir s’établir et faire carrière dans la région.  Les 20 et 21 mai, des agentes du CJE Beauce-Sud se rendront à Montréal pour rencontrer des chercheurs d’emploi et leur présenter la région et les opportunités d’emploi qu’elle recèle.  Les 9 et 10 juin prochain, via un partenariat avec le CLD Robert-Cliche, La Beauce embauche sera également présente au Salon de l’immigration de Montréal afin d’attirer chez nous de nouveaux travailleurs immigrants.  Un autocar sera ensuite nolisé afin de permettre aux candidats recrutés lors de ces deux activités de visiter la région et participer à une journée d’entrevues de sélection avec les entreprises participantes.

Parallèlement à ces premières actions et tout au cours des semaines et mois à venir, une série d’autres mesures seront menées afin de promouvoir la qualité de vie et les nombreux emplois que l’on peut retrouver ici. Parmi celles-ci, mentionnons la parution de publicités et de publi-reportages dans des médias ciblés, le lettrage aux couleurs de La Beauce embauche d’une centaine de semi-remorques circulant sur le réseau routier partout dans la province, plusieurs visites de centres de formation professionnelle dans différentes régions, une stratégie d’actions promotionnelles sur le web, etc.

Par les nombreuses actions mises de l’avant, La Beauce embauche souhaite permettre la mise en contact de quelque 500 candidats potentiels avec les employeurs d’ici afin de contribuer à l’embauche d’une cinquantaine de nouveaux talents dans l’année qui vient. Le projet vise également l’attraction dans nos entreprises d’une vingtaine de stagiaires de l’extérieur pour des métiers en pénurie, qui pourront se transformer en emplois permanents par la suite. Enfin, la stratégie déployée permettra de changer de façon notable et positive les perceptions à l’égard de la région.

Présent lors de la conférence de presse tenue aujourd’hui, le président de Manac et porte-parole de La Beauce embauche, M. Charles Dutil  a tenu à remercier les partenaires financiers du projet, dont 23 entreprises, qui ont à ce jour permis de recueillir près de 90% des sommes espérées pour mener à bien la démarche.  M. Dutil a également profité de l’occasion pour inviter les entreprises à continuer de joindre la mobilisation afin de que l’on puisse collectivement parvenir à combler les postes disponibles et ainsi permettre à la région de maintenir sa croissance. 

Témoignant de sa décision de quitter la grande ville pour venir vivre et travailler en Beauce, le Montréalais Salmana Keita, d’origine guinéenne, s’est quant à lui dit très heureux et satisfait de son choix. « Je me demande même pourquoi je ne suis pas venu avant » a-t-il entre autres laissé tomber, vantant les nombreux avantages associés à sa région d’adoption, comme le coût de la vie, beaucoup plus abordable ici qu’à Montréal selon lui.  Il invite d’ailleurs les chercheurs d’emploi de partout au Québec à se tourner vers la Beauce où ils pourront trouver un emploi à leur goût dans un milieu de vie agréable et stimulant.

En date d’aujourd’hui, ce sont plus de 600 emplois qui sont disponibles dans la grande région de la Beauce !  Les chercheurs d’emploi peuvent consulter ces offres et en apprendre davantage sur la qualité de vie dans la région en visitant le www.labeauceembauche.com ou la page Facebook de La Beauce embauche, en ligne depuis aujourd’hui même.

Mentionnons que le comité organisateur de La Beauce Embauche est formé par la concertation de plusieurs intervenants du milieu des affaires beauceron, soit le Carrefour jeunesse-emploi Beauce-Sud, la Chambre de commerce de Saint-Georges, le Conseil économique de Beauce, Emploi Québec, la MRC de Beauce-Sartigan et deux entreprises de la région soit Clermond Hamel de Saint-Éphrem et Manac de Saint-Georges.