Entrevue avec M. Marc Fortin, homme d’affaires et parrain du Concours d’œuvres d’art Desjardins
2 avril 2014

Par Arianne Labonté, agente de développement culturel, CEB, mars 2014 

M. Marc Fortin est un homme d’affaires bien connu en Beauce. Il est le fondateur et le propriétaire de différentes entreprises en Chaudière-Appalaches et à Québec dont le Groupe Aspec, Concept Éternity et A + vision Technologie. Il s’est également impliqué au sein du CLD Robert-Cliche de 2002 à 2006. Nous avons récemment appris qu’il serait le parrain de la 11e édition du Concours d’œuvres d’art Desjardins lancé cette année sous le thème « Audace ». Voici les raisons qui le motivent à s’impliquer au soutien et à la promotion de cet événement culturel dans notre région :

D’où vient votre intérêt pour les arts?

« Ma conjointe est responsable de la publicité et des partenariats au Musée national des beaux-arts du Québec et, par elle, j’ai la chance de visiter beaucoup d’expositions, de découvrir de nombreux artistes et d’en apprendre plus sur certains courants artistiques. Quand on fait des voyages, je trouve qu’une des manières de bien connaître une nouvelle culture ou un nouveau pays est par l’entremise de son art. Nous parcourons les musées, petites galeries et nous nous attardons devant les artistes en pleine action. De plus, je fais beaucoup de dessins, j’ai une facilité dans ce domaine, ce qui me permet d’ailleurs de traduire sans peine sur papier les idées les plus folles de mes clients. Je collectionne également un peu d’art chez moi. »

Qu’est-ce qui fait que vous avez accepté de parrainer le Concours d’œuvres d’art Desjardins?

« Je connais bien le Musée Marius-Barbeau qui a pour mission la mise en valeur du patrimoine beauceron et je trouve qu’il vaut la peine que ce Musée soit promu dans Chaudière-Appalaches et à l’extérieur. Je crois aussi qu’il est important de faire valoir les talents de la région en invitant les jeunes et les artistes à exprimer leurs visions et leurs émotions. Ce concours est une opportunité unique de faire miroiter la relève artiste et un atout majeur pour soutenir leur carrière et contribuer à leur nouvel élan. Pour les jeunes, le concours leur permet d’être en contact avec l’art et possiblement de leur faire découvrir une nouvelle passion. »

L’« Audace », qui est le thème du concours cette année, vous inspire quoi?

« Je trouve que ça représente bien l’art visuel. En art, comme en affaires d’ailleurs, il faut savoir oser. Pour attirer l’œil, pour accrocher, pour avancer et pour passer au-devant de la compétition, on se doit d’être audacieux. »

L’art est-il un apport important pour la région?

« Oui, l’art est quelque chose de très important.

L’art est le témoin d’une société. Elle est l'emblème d'un groupe, une marque distinctive d'une personnalité, un instrument à la fois universel et personnel par lequel les hommes expriment de différentes manières et par l’entremise de diverses matières, leurs plus profonds sentiments. Nous cherchons toujours un moyen, une méthode pour permettre à une région, à un ensemble de gens de pouvoir se démarquer. En tant qu’homme d’affaires, quand je pense à la Beauce, j’y vois des hommes et des femmes travaillants, ingénieux et plein d’idées. Je vois une région animée par les festivals, l’agrotourisme, et le plein air. Dans mon cœur d’artiste, j’y vois l’art comme un véhicule pour propulser la région vers l’extérieur. L’art est une fenêtre ouverte sur le cœur des Beaucerons. »

 

Rappelons que le Concours d’œuvres d’art Desjardins s’adresse aux artistes en arts visuels de tous âges qui résident dans la région de Chaudière-Appalaches. La date limite d’inscription est le 30 avril prochain et afin de connaître les règlements et autres informations pertinentes au concours, vous pouvez visiter le www.museemariusbarbeau.com

Article paru dans le journal Ça Bouge Plus du CEB, mars 2014.